Bénéficier d’une aide financière de l’Anah : quelques recommandations – Le site salondubatiment-sabine

Bénéficier d’une aide financière de l’Anah : quelques recommandations

Vous êtes propriétaires occupants modestes. Ou encore, vous êtes un syndicat de copropriétés avec de faibles moyens financiers (dans le jargon de l’Anah, on dit que vous êtes « fragiles et en difficulté »). Vous êtes propriétaires bailleurs privés. Si vous faites partie de l’une de ces trois catégories, que vous souhaitez faire des travaux de rénovation dans votre bien immobilier, mais vous n’en avez pas les moyens, sachez qu’il existe une solution : bénéficier d’aides de l’Anah. Voici quelques conseils pour vous aider à mettre en marche une procédure auprès de l’Agence Nationale de l’Habitat [Anah].

Faites-vous accompagner

Mais ne vous faites pas accompagner par n’importe qui ou n’importe quelle organisation. L’encadrement d’opérateurs conseils habilités par l’Anah elle-même peut vous aider à obtenir l’aide anah. Ces opérateurs conseils, ayant obtenu l’accord de l’Anah pour exercer, vous guident dans les démarches administratives à entreprendre. Ils seront également à vos côtés pour les questions de l’ingénierie financière, c’est-à-dire, tous les aspects financiers et budgétaires de votre projet ainsi que de l’aide souhaitée. En outre, ils constituent un pilier nécessaire pour toutes les questions relatives à la maîtrise d’ouvrage. Sachez, pour finir, qu’un opérateur conseil peut vous conseiller sur d’éventuelles dispositions fiscales dont vous pouvez bénéficier.

Exemples de travaux

Des propriétaires en perte d’autonomie (des personnes âgées par exemple) devant faire des travaux pour avoir un logement adapté à leur état physique sans en avoir les moyens peuvent espérer obtenir des aides financières de l’Anah. Les propriétaires, dont le logement est en situation de précarité énergétique, peuvent également faire une demande d’aide au financement auprès de l’Anah. Le coup de pouce financier de l’Anah leur permettra d’engager les travaux qui, une fois achevés, seront à l’origine d’économies d’énergie au sein du bâtiment. Suite à des travaux de rénovation énergétique, la maison sera, par exemple, plus facile à chauffer.

Le domaine de la copropriété

Un Syndic peut s’adresser à l’Anah concernant les différentes aides dont il peut bénéficier pour le financement de travaux de rénovation énergétique, surtout si ces derniers ont lieu dans les parties communes. L’Anah n’accorde son aide que pour les copropriétés qualifiées de « fragiles ». Ce terme « fragiles » fait référence à plusieurs situations combinées : l’étiquette énergétique de la copropriété se situe entre D et G, un taux d’impayé de charges allant jusqu’à 25 % du budget prévisionnel. L’aide financière est décernée aux travaux qui entraîneront un gain énergétique de 35 % et plus. Une partie de l’aide de l’Anah octroyée aux Copropriétaires prendra la forme d’une assistance à maîtrise d’ouvrage [AMO]. L’autre partie sera purement financière [le syndic percevra une somme d’argent]. Il est possible de ne demander que l’une ou l’autre des deux aides, mais aussi de demander les deux. Dans tous les cas, toutes les initiatives des copropriétaires, ou plutôt du syndic, doivent avoir la validation du Conseil syndical. Autre point important, il est demandé au syndic de procéder à l’immatriculation de la copropriété. Toutes ces procédures étant assez lourdes, il est préférable de passer par un opérateur conseil habilité par l’Anah.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *